Portrait de vétéran : Brigitte St-Hilaire

Brigitte St-Hilaire commence à jouer au tennis à Québec à l’âge de 10 ans.

C’est en regardant du tennis à la télévision qu’elle demande à sa mère d’avoir une raquette. Lors de sa première sortie pour frapper contre le mur de l’école, elle perd ses trois balles en moins de cinq minutes. Mais ce n’est rien pour l’arrêter. Elle commence sans tarder à prendre des cours dans un gymnase d’école avec, entre autres, Martin Lemay et Louis Lamontagne.

Elle passe ensuite tous ses étés dans le parc à jouer au tennis et c’est alors qu’elle commence à s’entraîner au Club Avantage à Québec vers l’âge de 14 ans. Ses entraîneurs sont Jacques Bordeleau, Jack Hérisset et Christian Gingras. Elle fait partie d’un bon groupe de joueurs, s’entraînant notamment avec Andréanne Martin, Caroline Frenette, Claude Desmeules, Charles Gauthier et Catherine Beauregard, pour ne nommer qu’eux.

À 17 ans, elle est commanditée par Canam Manac durant deux ans, ce qui est pour le moins inhabituel à cette époque. Elle est alors classée au 3e rang du classement junior québécois, en plus d’être 6e à l’échelle nationale.

Crédit photo : Skeena Siren

En 1987, elle reçoit une bourse d’étude complète pour se joindre à l’équipe de l’Université de Houston au Texas dans la Division 1 de la NCAA. Elle obtient son baccalauréat en administration des affaires en 1991.

Lors de son retour au Québec en 1992, elle déménage à Montréal. Deux ans plus tard, elle reprend tranquillement le tennis en jouant dans les parcs de Montréal et décide dans le même souffle de s’impliquer dans le CA de Tennis Montréal avec Nicole Nobert.

À 36 ans, elle reprend la compétition au niveau senior. Elle est recrutée pour s’impliquer auprès de l’Association féminine de Tennis du Québec (AFTSQ). Elle en deviendra la présidente quelques années plus tard. Elle occupera ce poste jusqu’à ce que Tennis Québec soit chargée de l’organisation du tennis féminin vétéran. La Fédération en est maintenant responsable depuis trois ans. 

Encore à ce jour, elle est impliquée dans l’organisation de deux événements annuels : le tournoi de double féminin au Club de tennis Île des Sœurs au moins de novembre, ainsi que la Coupe Amitié (une compétition entre les joueuses du Québec et celles de la Nouvelle-Angleterre), durant laquelle elle assiste Pauline Lafrenière.

Elle est aussi engagée avec son équipe de l’Interclub de Montréal, étant la capitaine de l’équipe du niveau 1 du Tennis 13 pour une deuxième année.

Faits d’armes de Brigitte St-Hilaire :

  • Participation aux Jeux du Québec en 1981 et 1983 (championne);
  • Gagnante de la médaille d’argent en double aux Jeux du Canada en 1985;
  • Classement junior chez les 18 ans et moins : Québec – 3e/ Canada – 6e ;
  • Classement senior :

– 2003 (catégorie 35 ans et plus) : double #1 – gagnante du championnat canadien avec Caroline Frenette

– 2007 (40 ans et plus) : double #2 – finaliste du championnat canadien avec Kirsten Bjorn

– 2009 (40 ans et plus) : double – finaliste du championnat canadien avec Andréanne Martin

– 2012 (45 ans et plus) : simple #2 – finaliste du championnat canadien / double #2 – gagnante avec Diane Blondeau

– 2017 (50 ans et plus) : gagnante du championnat canadien en double avec Alison Taylor

  • 3 participations aux Championnats mondiaux pour représenter le Canada (2007, 2008 et 2012).

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.